Pourquoi la mise en place du management participatif en entreprise ?

On constate que presque les domaines professionnels sont concernés par l’évolution. Ce qui amène à des changements de gestion, mais également de leadership. Aujourd’hui, le management participatif est devenu un nouveau style de gestion. Une approche totalement différente de la gestion d’autrefois, avec une collaboration plus accrue et un engagement des employés. Mais en quoi est-ce différent de la gestion traditionnelle ? C’est ce que vous découvrirez dans l’article.  

Que signifie management participatif ?

Adopter le management participatif est un changement significatif en entreprise. En tant que style à l’horizontale du management, la participation des collaborateurs est cruciale. Pas seulement dans la vie de l’entreprise, mais aussi dans chaque prise de décisions. Connu également sous le nom de leadership participatif, c’est une approche stratégique différente. Dans ce contexte, les managers et les salariés travaillent ensemble pour :

Lire également : Équilibre vie professionnelle-vie privée : une utopie en entreprise ?

  • Prendre les décisions
  • Résoudre les problèmes
  • Atteindre les objectifs imposés

Ce qui signifie qu’il s’oppose catégoriquement à la gestion traditionnelle avec un management directif. La prise de décision autoritaire n’est plus maintenue avec ce nouveau style. Autrement dit, dans cet article consacré au management participatif, le manager aura pour rôle d’encourager ses collaborateurs. Aussi, de les guider pour réussir à atteindre les objectifs.

Sur quoi est basé le management participatif ?

Pour tout vous dire, le management participatif est basé sur plusieurs principales clés. 

A lire en complément : Développer son intelligence émotionnelle pour mieux diriger

Coopération active

Dans la gestion participative, on encourage les salariés à coopérer activement dans la prise de décision. Leurs idées, leurs opinions et leurs suggestions sont recevables. De même que leurs suggestions afin de définir ensemble les stratégies pour les objectifs. Sans oublier que la résolution des problèmes doit s’établir.

Participation

Comme son nom l’indique, le management participatif se repose sur la participation de l’équipe. Le manager doit encourager les employés à travailler dans la transparence totale. D’un côté, il doit aider son équipe à partager les connaissances et les compétences. Seulement, les gestionnaires vont devoir être des facilitateurs au lieu des décideurs. 

Autonomie

En ayant une grande autonomie, l’équipe peut prendre les décisions dans chaque domaine respectif. Un moyen de les pousser à être plus responsable pour obtenir des résultats satisfaisants. Cependant, il faut savoir que c’est en effet, une grande responsabilité envers l’entreprise. 

Communication ouverte

L’essentiel dans le management participatif est la communication ouverte. On encourage fortement l’équipe à exprimer leurs idées, leurs opinions et leurs préoccupations. Une stratégie imposée pour tous les niveaux de la hiérarchie. 

Prise de décision commune

Comme on parle du management participatif en entreprise, il est normal que la prise de décision se fasse ensemble. Ce qui implique des réunions, des discussions et des processus de rétroaction. L’objectif, c’est de parvenir à un compromis pour tirer parti d’une variété de perspectives. 

Différents avantages de cette stratégie participative 

Le premier avantage du management participatif est l’engagement des salariés. Plus ils sont engagés, plus la motivation augmente, car cela leur donne le sentiment d’appartenance. C’est une stratégie qui favorise la créativité et l’innovation des salariés en tenant compte des différentes solutions proposées. D’autant plus que la diversité conduit toujours à des solutions innovantes pour l’entreprise.  

En adoptant le management participatif, l’implication des employés est considérable à tous les niveaux. Ce qui leur donne une possibilité de développement selon leur poste de travail. 

Par ailleurs, c’est avantageux, car une entreprise a besoin d’idées novatrices pour des projets futurs. En plus, cela offre un meilleur climat de confiance. Cela incite surtout les salariés à donner leurs avis, ils se sentent ainsi plus en confiance et écoutés.

De quelle façon mettre en place ce style de gestion novateur ?

Parmi les acteurs principaux dans la mise en place du management participatif, il y a la direction et les managers. Ils sont dans l’obligation de trouver une approche réfléchie pour encourager la participation des collaborateurs. 

Pour cela, il faut d’abord définir la vision et les objectifs de cette démarche. Que recherche exactement l’entreprise pour encourager les salariés ? De cette manière, ils pourront trouver la meilleure manière de mettre en place ce style de gestion novateur.  

Une fois que c’est fait, organisez une réunion pour informer les collaborateurs. Donnez des explications claires et des différents avantages. Après, la direction et les managers sont les premiers à montrer l’exemple. Il faut donner l’occasion aux salariés d’exprimer leurs opinions pour ne plus craindre des représailles.